Return to site

Habitat participatif : quels sont les délais de construction ?

· Habitat participatif,La vie participative

Dans l’habitat classique, les délais de construction tournent autour de 9 mois/1 an. Ils s’allongent dans l’habitat participatif. Une différence qu’Ô fil des voisins souhaite gommer en réduisant les délais d’exécution de toutes les étapes d’un projet d’habitat participatif.

Quiconque s’est déjà lancé dans la construction d’une maison le sait, le temps immobilier a la fâcheuse habitude de s’étendre pour une durée indéterminée. L’habitat participatif ne déroge pas à la règle, au contraire, car aux délais de construction classiques (environ neuf mois !), il faut ajouter le temps de s’accorder avec les futurs voisins pour s’assurer de vivre en harmonie une fois la construction terminée.

Ainsi, le groupement Les Verts Nids dans les Pyrénées-Orientales se réunit tous les mois depuis deux ans et demi. Un planning qui pourrait décourager les candidats les plus impatients mais pas Sylvie, membre des Verts Nids, « Ce temps nous a permis de nous connaître », positive-t-elle.

Découvrant des délais de construction à rallonge dans l’habitat participatif, Siham Laux s’est demandé comment les réduire ? C’est ainsi qu’est née, il y a un an, Ôfildesvoisins, un projet d'intrapreneuriat du Groupe La Poste, dont l’objectif est d’accompagner les futurs voisins dans leur projet d’habitat participatif. Ôfildesvoisins s’évertue à compresser au maximum les délais liés aux différentes étapes du projet.

  • la recherche de futurs voisins

L’algorithme de la plateforme se charge de repérer les personnes intéressées par l’habitat participatif dans les différentes villes ou régions, puis de mettre en relation des futurs voisins compatibles partageant les mêmes attentes. Un fonctionnement qui a déjà fait ses preuves… pour les sites de rencontres !

  • la recherche du terrain

L’équipe d’Ôfildevoisins, aguerrie en matière d’immobilier se charge de dénicher des terrains, en liaison ou non avec un promoteur. L’habitat participatif étant encore peu connu des collectivités, il faut parfois défendre le projet auprès des mairies afin de lever leurs appréhensions de la nouveauté. Cependant, il n’est pas rare que le projet débute autour d’un terrain dédié à l’habitat participatif et sur lequel viennent se greffer les futurs voisins.

  • Le montage économique et juridique du projet

La culture du financement est dans les gènes d’Ôfildesvoisins. Un atout de taille, puisqu’en matière d’habitat participatif, les solutions de financements s’avèrent plus diversifiées que pour un achat classique (VEFA, Coopérative…)

  • La phase de conception  

Il arrive que les futurs voisins et leur architecte aient du mal à parler le même langage. C’est pourquoi Ôfildesvoisins met en relation les futurs voisins avec des architectes habitués à travailler « sur-mesure » et pas seulement pour l’habitat collectif. Si besoin, une réflexion sur les espaces communs sera menée avec un maître d’usages pour anticiper leur gestion.

  • La maîtrise d’ouvrage 

Si quelques projets d’habitat participatif sont parvenus à voir le jour en autopromotion, il est plus simple (et rapide) de s’entourer d’un promoteur habitué à composer avec les particularités de l’habitat participatif (maisons passives, espaces communs…).

  • la gouvernance de groupe

Un projet d’habitat participatif n’est pas un projet immobilier comme un autre. La valeur humaine y est une donnée essentielle. C’est pourquoi Ôfildesvoisins met à la disposition de ses futurs voisins des outils de gouvernance afin de s’assurer que le projet aboutisse à la mise en place d’une co-propriété qui fonctionne.

Toutes ces expertises conjuguées permettent de diminuer de manière significative le temps nécessaire à l’aboutissement d’un projet d’habitat participatif. Il reste cependant difficile de déterminer le délai de construction moyen.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK