Revenir au site

Apprendre à Vivre-ensemble

On peut voir depuis le début du confinement, en Chine, en Espagne, en Italie ou même en France, une hausse des violences conjugales ou maltraitance d'enfant , de divorces et des dépressions.

Dans le cas des violences, il est déconseillé de sortir mais il n'est pas interdit de fuir. Les numéros à connaître si vous être concerné.e.s (ou si vous êtes témoins de quelque chose) sont le 3919 et le 119. Rien ne peut justifier la violence, même pas le confinement.

Dans le cas où il n'y a pas de problèmes de violence ou problème de santé chronique (dépression par exemple) on peut penser que finalement ces situations sont assez symptomatiques de notre société et son fonctionnement (notre fonctionnement !) : nous n'avons pas appris à vivre ensemble.

A tourner en rond dans un espace plus ou moins restreint, c'est un défi d'apprendre à communiquer avec l'autre. Cette période un peu particulière est peut-être le moment d'expérimenter et d'apprendre. Cet article étant écrit dans un contexte un peu particulier : confinement pour cause de pandémie covid-19, nous avons dû l'adapter et en faire un article 2 en 1 :

- A la maison, en famille

- Dans le cadre d'un collectif pour un projet d'écolieu ou d'habitat participatif

L'objectif des ces conseils, est d'être prêt.e à la confinement à mettre en oeuvre son projet.

Conseil 1 : Prendre du temps pour se réunir, discuter et s'organiser ensemble

La base ! Il est indispensable de prendre le temps de se retrouver. Pour le bien-être du collectif, chaque individu doit être pris en compte et disposer d'un espace bienveillant. C'est l'occasion de se répartir les tâches, exprimer ses besoins...

Il faut faire le point régulièrement afin de faire évoluer collectivement les modalités de fonctionnement du groupe.

N'oubliez pas : une communauté est un écosystème vivant.

Conseil 2 : Se répartir l'espace

 

Faire le point entre l'espace privé et l'espace collectif (quand cela est possible). L'espace physique mais également l'espace temps. Le temps des devoirs, du télétravail... mais également le temps du travail collectif au jardin ou dans les espaces communs.

 

Conseil 3 : Se ménager des moments de solitude

 

Un temps pour soi, un espace d'intimité, un moment de silence...

 

Conseil 4 : Communiquer régulièrement

 

Pour anticiper les disputes et les crises de colère nous devons exprimer clairement ce que nous vivons et être attentif aux autres.

On peut utiliser l'outil "météo de l'état émotionnel". On peut également consacrer un espace petites annonces sur un tableau "qui est partant pour faire un grand jeu dans le jardin", "j'ai besoin d'aide pour désherber le potager".

 

Et en attendant on prend soin des uns des autres et on maintient un climat serein.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK